« Lou bess » et ses beaux secrets africains

Par 8 mars 2017 0 No tags


Lou signifie ‘’Le’’ en Wolof, Bess’nouveau’’, en provençal.

Oumy K. joue la carte du métissage dans cette nouvelle boutique récemment ouvert tout près du Vieux Port (à quelques petits pas de l’hôtel Beauvau).

On y trouve ses coups de cœurs chinés directement chez des artisans africains -Mali, Sénégal, Burkina, Afrique du Sud, Cameroun – mais aussi Colombie, Laos et… Marseille.

Bijoux, vannerie, sacs, pochette, étole, savon y sont à l’honneur au pays du Wax, grande tendance de cet été 2017.

On aime ses fauteuils en tissage nylon et ses coussins très colorés, ainsi que ses Baobab porte-bijoux.

Cette passionnée fait corps avec tous les artisans qu’elle représente, au point de raconter chacune de leur histoire.

Celle de ces paniers- soupières réalisés par des femmes sénégalaises en fibre végétale et plastique recyclé, parfaites en corbeille à fruits ou vide-poche.

Celle de ce tapis en patchwork de peaux de chèvre confectionné par un guinéen ou, bien encore, de ces fauteuils en cuir et cornes de zébu réalisés par Seka, un maroquinier sénégalais.

Majestueux tout comme son miroir en corne et velours.

Oumy K étant en direct avec les artisans, elle propose aussi du sur mesure selon les envies de ses clients – boîte, mobilier, rideaux – et s’offre le plaisir de faire fabriquer quelques pièces qu’elle dessine – manchettes en corne de zébu recyclé, des serres livres en métal…

Cette native de Dakar a l’œil. Elle a en effet étudié l’architecture à Rouen et été décoratrice chez Habitat à Marseille pendant huit ans avant de se mettre à son compte.

Mais chut, vous le savez ceci est un beau secret prêt à vous faire voyager.

Lou Bess – 10 rue Beauvau, Marseille (1er), FB/ www.loubess.com

Marie Lemarois

 

18 likes
Donnez votre avis

No Comments Yet.

Leave a Reply

[an error occurred while processing this directive]