Les Rencontres de la Photographie d’Arles 15

lesrencontrephotographied'arles

Aujourd’hui Chutmonsecret ne posera pas son regard sur Marseille, une envie de proposer un autre cliché d’une ville qui lui tient à coeur chaque été.

Une envie de vous donner envie de partir, en quelques clics et clacs, à quelques kilomètres de la Cité Phocéenne et d’imprimer vos souvenirs des plus belles images de cette 46ème édition des Rencontres de la Photographie d’Arles

Préparez vous à pénétrer dans cette chambre noire, où soudain se révèlent comme par magie des dizaines de lieux d’exposition, des hommages, des cartes blanches à des grands noms de la photographie, des cachettes OFF et une programmation IN toujours aussi attendue, toujours aussi surprenante.

Accrochez vous à ces centaines de parapluies colorama et envolez vous jusqu’au coeur de la cité Arlésienne pour plus de 2 mois d’exposition, exhibitions, rencontres, évènements, soirées dans toute la ville.

Nouveau commissaire des Rencontres d’Arles, Sam Stourdzé propose, cette année,  une sélection  autour de six grandes rubriques qui élargissent le champ à d’autres disciplines.

Une nouvelle affiche  qui vous met la tête à l’envers de plaisir  et un nouvel espace viennent compléter cette 46e édition (jusqu’ au 20 sept).

Au programme  pas moins de 33 expositions, 20 lieux, 39 commissaires et plus de 3500 photographies à découvrir

Côté musique,  l’exposition« Total Records » qui réécrit l’histoire des vinyles  à travers 500 pochettes de disques (dont certaines signées Lucien Clergue).

Un hommage à l’immense photographe américain Walker Evans et le regard sur les oeuvres de Stephen Shore au Musée Van Gogh.

Le cinéma est aussi à l’honneur avec la série d’Abbas Kiarostami sur le Louvre et l’hommage rendu par Sandro Miller aux maîtres de la photographie.

Avec la complicité de John Malkovitch comme unique interprète, celui-ci revisite les grandes icônes comme Migrant Mother de Dorothea Lange, cliché emblématique de la crise de 1929, ou le portrait de Jean Paul Gaultier par Pierre et Gilles.

Parmi les découvertes attendues aussi  cet été, le travail du missionnaire Martin Gusinde (1886-1966) sur les habitants de la Terre de feu, dans une exposition concoctée par l’éditeur Xavier Barral. Les images révélées lors de la conférence de presse apparaissent admirables.

Les festivaliers pourront enfin découvrir un tout  nouvel espace, le site industriel des papeteries Etienne, dans le quartier de Trinquetaille.

Ne manquez pas ce nouveau rendez-vous photographique qui une fois encore vous en mettra plein les yeux (pétillants !) mais chuuuut ….

Les Rencontres de la photographie, Arles Expositions du 6 juilet au 20 septembre – Semaine d’ouverture du 6 au 12 juillet rencontres-arles.com

7 likes
Donnez votre avis

No Comments Yet.

Leave a Reply

[an error occurred while processing this directive]