Du « Pur Son sur les Murs » chez KULTE RIVE DROITE … Attention Vendredi 13 MARS…ATAC

Par 12 septembre 2013 0 , , , ,

Si ce vendredi 13, on aura le choix entre croiser un chat très, très noir dans la rue, passer sous une échelle tremblante ou encore mieux acheter un billet à la loterie nationale en espérant pouvoir chanter à gorge déployée « Auuuuurevoir Président, auuuurevoir président » … On aura certainement encore plus de chance de passer un bon moment du côté de la Rive Droite de KULTE, avec une roue qui risque de tourner toujours dans le bon sens avec happy drinks festifs à gagner (juste si on fait un joli sourire). Ce vendredi 13 il y aura du « pur son sur les murs » avec toute l’équipe de MARSATAC  avec, en avant première, la présentation officielle de la collab Kulte & Marsatac version tee shirt  « pop up » (black & white).(à découvrir en boutique mais aussi, chaque soir, à Marsatac pendant toute la durée du Festival à Marseille & Nimes)

 

Road Trip,toutes les adresses secrètes et gourmandes de CHUTMONSECRET à ARLES !

Pour ce nouveau road trip gourmand (réalisé pour Bouche du Rhône Toursime & visitprovence.com) , Chutmonsecret vous fait partager son Arles secret. Une journée pour découvrir  ses adresses « coup de cœur » dans la plus photographique des villes. Tout commence un samedi matin sur l’un des plus beaux marchés de Provence, (boulevard des Lices). Des étals qui sentent  bon le soleil du sud entre fruits et légumes de petits producteurs, huile d’olive, fromages et poissons. On y remplit son panier en osier avant de rejoindre la Maison Génin – La Farandole où le maître boucher y dévoile sa spécialité artisanale « le véritable saucisson d’Arles » dont la recette est tenue secrète depuis 1655 (mais chuuut !).

 

Les 12 coups de midi viennent de sonner au clocher et toutes ces notes parfumées ont ouvert l’appétit. A quelques pas de la place du Forum et de ses cafés en terrasse se cache la Cuisine de Comptoir à la fois café, salon de thé et cantine gourmande. C’est ici, que Chutmonsecret y dévore des tartines goûteuses, habillées de notes provençales, le tout sur des tranches croustillantes de pain Poilâne, accompagnées d’un gaspacho frais au basilic ou d’une salade du jardin (formule du midi 14 euros).

 

La gourmandise étant le plus joli des défauts, dans cette ville où la gastronomie est reine à chaque coin de rue, (Arles bouillonne de petits restaurants délicieux !) l’aventure se poursuit dans l’épicerie fine  d’Anthony, La Cave des Saveurs.  Chuuut c’est un secret, tous les samedis il invite ses clients à une dégustation de vins de domaines et propriétaires de la région. Sur ses conseils avisés on y savoure un excellent « Château Dalmeran » et un « Mas de Valériole » (parmi ses 350 vins référencés) tout en continuant à remplir son panier d’huile d’olive des Baux de Provence,  de riz de Camargue et  de la délicieuse poutargue.

 

 

Soudain, une envie de sucré se fait sentir sous le soleil enveloppant de septembre. Gourmande, Chutmonsecret ne résiste pas à la tentation des glaces artisanales et sorbets maison de chez Soleileïs : La Fadoli, miel, nougatine, huile d’olive (la spécialité secrète !),  la prune sauvage ou le bois de réglisse. Des délices naturels,  à base de fruits entiers, cueillis bien mûrs, et au lait frais de ferme (miam, miam). 

C’est sur la terrasse ombragée, de la rue très discrète du Cloître que l’aventure s’achève chez Alexandre à l’Ouvre-Boite (petit frère d’Armand Arnal,  La Chassagnette). Une mini épicerie-guinguette où l’on se retrouve autour d’un verre de vin et de petits plats finger-food nés de l’imagination de ce jeune restaurateur, poète de goûts et de saveurs. Chuut, découvrez, à présent, ses oeufs mimosa au wasabi, ses anguilles de l’étang du Vaccarès ou son escabèche de fenouil au safran, pour le plaisir des yeux et des sens …

 

 

 Doucement, les premières notes de nuit commencent à pointer le bout de leur nez. Arles la belle semble s’endormir … Sur la pointe des pieds, un air de Bizet dans la tête, Chutmonsecret va rejoindre son nid douillet dans la rue bucolique de la Roquette. C’est ici que se niche la maison d’hôtes de Géraldine & Olivier,  La Pousada. Un cocon, voyageur et magique qui leur ressemble, avec ses trois chambres « cumin », « poivre », « piment » qui racontent des histoires orientales et d’autrefois … Au petit matin, dans le patio fleuri, avec le chant des oiseaux, on se réveille avec un délicieux petit-déjeuner tout bio ! Mais chut c’est un secret …

 

 Carnet d’adresses secrètes /

 Boucherie Charcuterie Génin. 11 rue des Porcelets.  04 90 96 01 12.

Cuisine de Comptoir.  10 rue de la Liberté. 04 90 96 86 28

La Cave des Saveurs. 25 rue des Suisses. 04 90 47 11 81.

Soleileïs. 9 rue du docteur Fanton. 04 90 93 30 76.

L’Ouvre Boite. 22, rue du Cloître. 04 88 09 10 10.

La Pousada. Maison d’hôtes. 9 rue Croix Rouge. 06 74 44 39 77. 

 Crédit photos / Elodie Van Zele

 

 

Petit PLAISIR COLLECTIF version COQUILLAGES ET CRUSTACES samedi 14/09

Par 12 septembre 2013 0 No tags

Pendant qu’une BB plutôt blonde que brune chantera face à la mer « sur la plage abandonnée coquillages et crustacés », d’autres chevaliers délicieusement chevaleresques monteront jusqu’au Fort Entrecasteaux, ce samedi soir, s’offrir un petit PLAISIR COLLECTIF !

Deuxième édition de « Coquillages et crustacés », où quand plaisir gustatif rime avec découvertes culinaires (du 12 au 15 septembre – tous les jours de 9h à 12h).  Le rendez-vous des gourmets gourmands qui vous invitent a découvrir ou redécouvrir le Fort version dégustations & mixs ! D’un côté un resto éphémère  (de 11h-minuit ) avec Toinou Coquillages, Emily fromagère, Chicken Retro et plus si affinités (entrée gratuite au Fort, finger food payantes)… De l’autre la tribu bien aimée de PLAISIR COLLECTIF qui vient envahir le Fort ce samedi 14 septembre avec son armure de DJ vaillants prets à entrer dans la bataille des mixs et prendre d’assaut les platines chauffantes et craquantes avec PAUL (Virgo Music) et ANTICLIMAX de 19h à 2h du matin.

De quoi donner envie aux palourdes sauvages, méduses électrisantes et sèches bien roulées de venir faire la fête jusqu’au bout de la nuit en haut du fort samedi soir !

 

[an error occurred while processing this directive]